+33 6 25 58 13 39
+32 499 45 91 55
7 rue de l'Alouette 59132 OHAIN

Agenda des événements

Décembre 2019
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Janvier 2020
L Ma Me J V S D
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 1 2

Ohain, village de l'Avesnois

  • Région : Hauts-de-France
  • Département : Nord
  • Arrondissement : Avesnes-sur-Helpe
  • Canton : Fourmies
  • Habitants : Ohainais, Ohainaises
  • Code postal : 59132
  • Nb d'habitants en 2016 : 1204
  • Densité : 101 hab./km²
  • Superficie : 11,88 km²
  • Altitude : 204m à 255 m
  • Coordonnées  : 50° 02' 27" nord, 4° 07' 10" est

Géographie

Ohain se situe dans le sud-est du département du Nord (Hainaut) en plein cœur du Parc naturel régional de l'Avesnois. L'Avesnois est connu pour ses prairies, son bocage et son relief un peu vallonné dans sa partie sud-est (début des contreforts des Ardennes), dite « petite Suisse du Nord ».

En fait, Ohain fait partie administrativement de l'Avesnois, géologiquement des Ardennes, historiquement du Hainaut et ses paysages rappellent la Thiérache.

La commune se trouve à 135 km de Lille (Préfecture du Nord), 115 km de Bruxelles (Belgique) ou Reims (Marne), à 55 km de Valenciennes, Mons (Belgique) ou Charleroi (Belgique) et à 18 km d'Avesnes-sur-Helpe (Sous-Préfecture). Ohain jouxte la ville de Fourmies.

La Belgique se trouve à 2 km.

Héraldique

100px Blason ville fr Ohain NordLes armes de Ohain se blasonnent ainsi : D’or à quatre pals de gueules, à la bordure engrêlée d’azur.

Histoire

  • 843 : avec le traité de Verdun, le partage de l'empire carolingien entre les trois petits fils de Charlemagne octroie à Lothaire I, la Francie médiane qui comprend le Hainaut dont fait partie le village.
  • 855 : avec le traité de Prüm qui partage la Francie médiane entre les trois fils de Lothaire I, le Hainaut est rattaché à la Lotharingie dont hérite Lothaire II.
  • 870 : avec le traité de Meerssen après la mort de Lothaire II, une partie de la Lotharingie dont fait partie le Hainaut est rattachée à la Francie occidentale.
  • 880 : avec le traité de Ribemont en 880, le Hainaut est rattaché à la Francie orientale qui deviendra le Saint-Empire romain germanique en 962.
  • 1197, première mention d'Ohain, sous forme d'Oain, dans Le cartulaire du Mont Saint-Martin.
  • En 1543, Ohain est saccagé par les troupes de François I, en 1552 et en 1554 par celles de Henri II, en 1651 et 1653 par les armées de Louis XIV.
  • 1637 : la commune d'Ohain devient indépendante et ne constitue plus une dépendance de Trélon.
  • 1773 : la paroisse d'Ohain devient indépendante de la paroisse de Trélon.
  • 1813 : mise en exploitation d'une mine de fer au lieu dit du Trou Beumont. Une seconde mine de fer est exploitée de 1870 à 1874 dont la famille Mérode fut concessionnaire.
  • 1828 : construction du presbytère.
  • Au milieu du XIXe siècle, Ohain se développe sous le gouvernement de Charles Hanoteau, bienfaiteur de la commune. De cette période datent l'église, le cimetière et un grand bâtiment qui héberge la mairie et l'école. Charles Hanoteau dote la commune par un legs d'une pompeuse salle de musique, maintenant salle polyvalente.
  • 1843 : construction de l'église dédiée à Saint Martin.
  • 1865 : création de la première filature par Delval-Hardy.
  • 1874 : création d'une deuxième filature par Bastien-Bourdu.
  • Première guerre mondiale : Ohain se trouve en zone occupée par les troupes Allemandes d'août 1914 jusqu'au 9 novembre 1918, date où le village est libéré par des troupes Françaises, 2 jours donc avant l'armistice.
  • 2000 : En juillet 2000, l'usine textile encore présente dans le village qui comportait 120 employés brûle. Une usine a été reconstruite en 2003 dans la commune voisine de Trélon.

Patrimoine et monuments

  • L'église Saint-Martin, construite vers 1843-1845 (date sur l'église: 1845), entièrement en pierres grises. Les vitraux de l'église datent de 1888 et proviennent d'un atelier de verrerie à Trélon.
  • Orgues Delmotte de 1885 dans l'église Saint-Martin, restaurés en 1998, monument historique depuis 2010.
  • La salle de musique, édifiée grâce au legs de Charles Hanoteau, bienfaiteur de la commune. Elle sert actuellement de salle des fêtes.
  • Le monument aux morts, érigé après la guerre de 1914-1918, commémore aujourd'hui les morts de toutes les guerres, 1870-1871, 1939-45, Algérie et Indochine

Eglise Saint-Martin OhainOrgue église Saint-Martin OhainSalle de MusiqueMonument aux morts Ohain

  • Un circuit des chapelles permet de visiter un grand nombre de chapelles et oratoires dans le bourg et les hameaux de la commune. La chapelle du Grand Dieu date de la fin du XVIIe siècle. Elle a reçu son nom de la grande statue du Christ qui remplit quasiment toute la chapelle. Cette statue a été sculptée par un infirme qui y a mis l'expression de ses propres souffrances. Elle se trouve près de l'endroit où des fouilles ont mis au jour des traces d'habitation préhistorique. La chapelle Sainte-Face, Saint-Georges et Saint-Antoine de 1887 en pierre blanche de Saint-Dizier a été restaurée en 2011.

Chapelle du Grand Dieu OhainChapelle st georges Ohainchapelle de 1870Chapelle rondpoint Trieux de MelsartCalvaire Trieux de Melsart Ohain

Sources (textes et photos) : Wikipedia